Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La chanson engagée, c’est comme un saut à l’élastique : ça fait pas le même effet à çui qui saute et à çui qui regarde.

Oulala, c’est périlleux, ça, la chanson engagée…

T’as vite fait de passer pour un pleu-pleu:



Cali

Et queuch’te mets de l’enfant africain, du vent de liberté qui souffle dans nos cheveux de bitniks, du pathos à deux balles, quoi. Trop beau.

 

Moi, ça m’saoûle quand c’est trop beau.

 

C’est sûr, le fond est très louable. Mais la forme... non, j’vois pas.

Si tu veux de la chanson engagée qui taille bien, pas Cali, st’euplait.

 

Surfeur (euse), si t’es fan de Cali, je te prie d’accepter mes plus plates excuses. Mais c’est pas ma faute si c’est nul.

 Enfin rassure-toi, il est pas tout seul Cali:

 



Riké, jamais y baissera sa culotte.
C'est trop un bon filon la chanson engagée. Y a plein de jeunes avec des poulpes à la place des cheveux, comme lui, qu’adorent ça.

 

Mais tout de même, Riké, si t’avais plus souvent baissé ta culotte, ptête que tu serais président, et ptête même que t’aurais pécho Carla Bruni.

Si t’avais baissé ta culotte, ET si t’étais allé chez le coiffeur. 

Si tu veux de la chanson engagée qui taille bien, pas Riké non plus, st’euplait 

 

Surfeur(euse), si t’es fan de Riké : plates excuses. Mais c’est pas ma faute si les poulpes, y savent pas écrire.

 

Bon, alors comme chuis pas ingrat, , voici ma contest song à moi, qui taille a mort.

Et j’ai pas peur des geôles fascistes.

 

 

« Si le ridicule ne me tue pas, c’est pas ma faute. »


 
Tag(s) : #Vidéos

Partager cet article

Repost 0