Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le petit Julien ne s’appelle pas Julien. A sa naissance, le 4 octobre 1947, il s’appelle Paul-Alain. Et ça, il assume pas bien.

En plus, comme il s’avère que c’est un gros dragueur, avec sa gueule d’ange et ses bouclettes, Julien, ça le fait plus que Paul-Alain. Perso, ch’comprends.

‘fin bon bref, il s’aperçoit que son physique lui ouvre des portes, alors il est tout jouasse et il se lance dans la chanson.

Belle gueule, belle voix, il emballe grave : France Gall, et Miou-Miou côté filles, Bécaud et Adamo côté mecs.

Et là, à 22 ans, pouf : l’Olympia, comme de par hasard… Pour les filles on sait, mais l’histoire ne dit pas s’il a couché avec Bécaud.

Passque bon, l’Olympia, à 22 ans, c’est louche.

‘fin j’dis ça j’dis rien.

 

Donc, voilà un de ces chanteurs qui écrit mal, mais qui chante bien, rapport à la précédente bio sur Goldman.

Car non, Julien ne sait pas écrire. ‘reusement pour lui, il emballe grave : Roda-Gil, Le Forestier ou chais plus qui, genre Murat ou Gainsbourg.

C’est sûr que Gainsbourg, lui, c’est pas avec sa belle gueule qu’il a percé dans le métier.

Même Carla Bruni lui a pondu des textes. Tu t’rends compte ? Carla Bruni-Sarkozy, première dame de France, lui a pondu des textes au Juju.

Mmmmmmouais… c’est louche ça.

 

Eh, avec sa belle gueule, il essaierait pas d’être minisse de la culture, Julien Clerc ?

Seulement là, Julien, c'est comme Jack: ça le fait pas.

Pour êt’ minisse, Paul-Alain, ça le fait plus.

 


Découvrez Julien Clerc!

 

Tag(s) : #Biographies

Partager cet article

Repost 0