Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le petit jean louis naît a nantua le 12 avril 1955.

A la base, le petit jean louis, fils de sous-préfet, fait ses premiers prouts dans la soie, du XVIème arrondissement de Paris.


Alors certains biographes te diront que cette jeunesse aisée l’ennuie et le révolte, que pour dire fuck au système, il se barre faire la manche aux states pendant des mois, qu’à son retour, il mène une vie de bohème et que c’est juste qu’un gros coup de bol s’il a eu son bac.

Mes fesses oui.

Moi je te dis que le petit jean-louis, l’était bien content de faire des surboums et des rallyes avec ses copains du XVIème, l’était bien content d’être au lycée Carnot de Neuilly pour passer son bac et l’avait son papa pas très loin pour lui payer un beau voyage linguistique.

 

Tu sais pourquoi on te bassine avec des mensonges ?
C’est parce que Jean-Louis Aubert, fils de sous-préfet et jeunesse dorée du XVIème, c’est pas vendeur. Tu divises les recettes par deux.

Passque fils de sous préfet, c’est trop la honte pour un chanteur. Fils de prolos, comme Goldman, c’est le top.

 

Enfin bon, on s’en fout.

Le tout, c’est que quand même, il se débrouille pas trop mal et il monte un groupe de la tuerie que même 20 ans après leur séparation, on danse tous comme des dingues sur leurs chansons (profites-en, c’est pas souvent que je fais des compliments).

C’est pas dingue ça ? « Un autre monde », ça a presque 25 ans, et les ados qu’ont 10 ans de moins, y pogotent dessus en soirée… T’imagines ?
Téléphone, c’est pas un groupe, c’est un mythe.

 


Découvrez Téléphone!
 

Enfin bon, tout ça pour dire que le petit Jean-Louis, on sait pas ce qui lui a pris de faire péter le groupe en 86. Passque bon, quand-même sa carrière solo, il aurait pu s’en passer.

C’est un peu comme Manu Tchao avec la Mano Negra (j’y reviendrai plus tard…).

 

Passque faut dire, le petit Jean-Louis, en vieillissant, il chante de plus en plus mal, et il est de moins en moins inspiré niveau textes.

Alors il se la mousse en se faisant découvreur de beau gosse genre Raphaël (çui-là non-plus, j’vais pas le louper).

La déchéance, quoi.

 

En fait, ce dont il aurait besoin le Jean-Louis, c’est d’un bon plan de relance. Histoire de.

Mais en tous cas, si il continue comme ça, lui, faudra pas lui mettre la retraite à 65 ans. Fausse bonne idée, ça.

Tag(s) : #Biographies

Partager cet article

Repost 0